Rechercher
Mon compte Mon panier
Les minis cocos

Les minis cocos

Les Minis Cocos, c’est l’envie de proposer une collection de jolies pièces, toutes en harmonie, pour les tout-petits principalement, mais pas seulement.

C’est l’envie aussi, de créer un univers réuni par des illustrations remplies de poésie, et décliné sur différentes matières. Le papier, la céramique, mais aussi et surtout, le tissu, avec une collection de langes bébé imprimés en coton bio trop cocos.

Et puis, Les Minis Cocos, c’est avant tout l’envie de faire rimer douceur et poésie, avec beaucoup d’amour, pour en parsemer la vie. Celles des tous-petits, comme celles des plus grands; enfants, papas et mamans.

 

Les nouveautés qui vont vous faire craquer

Composez votre coffret de naissance

Glissez les mignonneries de votre choix dans un joli coffret à l’imprimé chatons tout mignon.

N’hésitez pas à me contacter afin de composer votre coffret de naissance !

 

C’est nouveau sur le blog des minis cocos

Retrouvez-moi sur Instagram

@lesminiscocos

 Et puis, 6 mois. 6 mois que l'on compte jusqu'à 3. 6 mois qu'il y a chez maman, et puis chez papa. 6 mois, c'est court, et puis long à la fois. Une demie-année. Une demie-année que notre vie a changé et que nous avons tout à réinventer. Un peu plus d'une demie-année que je suis partie, les joues bien trop salées, le cœur bien trop chahuté, avec nos enfants dans les bras. C'était juste avant Noël, à cette période où normalement les yeux s'émerveillent. Surtout ceux des enfants. Ce n'était pas vraiment le moment, mais pourtant, il était temps. Alors, je suis partie avec nos enfants en me disant que c'était terminé. Je le savais au fond de moi, il y a 6 mois. Je le sentais venir avant cela, mais il a fallu un cheminement. Comme tout choix important certainement. Souvent, je me suis dit qu'il fallait rester pour les enfants. Et puis, j'ai réfléchi autrement. Mon cerveau s'est alarmé. Il fallait nous préserver. Il fallait les préserver et leur offrir tout ce que la vie a à leur offrir. Il nous fallait rire, grandir, jouer, chanter, danser, aimer, être, être aimés. Il nous fallait vivre tout ce que l'on a à vivre, ces prochaines années. Ne plus subir, se désunir, partir, déconstruire. Et depuis, depuis 6 mois, on reconstruit notre vie à 3, pas à pas. Depuis, oui depuis, je sens ce soulagement, chez les enfants, chez moi. Je nous sens plus riants, aimants, sécurisés, les joues rosés d'avoir tellement dansé... Et depuis, oui depuis, tout est si différent, je nous sens plus vivants. Et depuis, oui depuis, je me dis que finalement, c'était peut être un élan de vie quand je suis partie, ce matin d'hiver avec nos enfants. C'était nécessaire. Peut être l'un des meilleurs choix d'amour à faire. Pour eux, pour moi, pour nous trois. Pour l'amour et la vie, quoi...
 Chaque élément de mes imprimés est dessiné à la main, puis je compose le motif sur ordinateur au raccord, pour qu'ils soient ensuite imprimés sur de la double gaze de coton bio... ✨ Lange imprimé lapin chou dispo sur la boutique les cocos (lien en bio)  . #mignonneriedulundi #langebebe #lange #langebio #accessoiresbebe #valisematernite #bebe2019 #newborn #designtextile #illustratrice #designer #kidsshop #conceptstorekids #decorationbebe
 Le duo de notre trio ✨ . #mignonnerie #freres #mumofboys #mamandedeux #viedemaman #mamancreative #mamansolo #mumoftwo #mumlife
 Étonnamment ou pas, je ne sais pas, je n'ai pas fait de bilan à 30 ans. Après tout, je ne vois pas pourquoi les bougies par dizaines impliqueraient de faire le point sur notre vie. Étonnamment ou pas, j'ai plutôt fait ce bilan là, il y a quelques mois. À l'aube de mes 31 bougies mais aussi et surtout lorsque ma vie a pris un tout autre tournant. A ce moment là, j'ai cru que je n'y arriverai pas. Je me revois encore, les joues salées, au téléphone avec une amie qui je sais se reconnaîtra, et lui dire cela ; "jamais je n'y arriverai". Je ne pensais pas réussir à jongler entre cette entreprise dans laquelle j'avais tant investi, projeté, rêvé, qui m'apportait ce métier tant aimé que je me suis créée, et cette nouvelle vie, de maman célibataire de deux petits êtres extraordinaires. J'avais tant et tant entendu que je n'étais pas capable, que je n'y arriverai jamais, que je ne travaillais pas, que j'avais fini presque par croire tout cela et aujourd'hui encore je bataille avec tout cette voix... Aujourd'hui encore, le doute m'envahit, mais j'ai surtout ce sentiment qui grandit... Je suis capable. J'ai fait ce pas que je pensais infranchissable, et depuis, chaque jour, d'autres pas ont suivi. Je jongle entre deux métiers, je chemine dans mon rôle de maman, et j'apprends à apprécier d'avoir du temps pour moi aussi. Jamais je ne pensais y arriver. Je me revois la veille de mon entrée au collège, cela faisait trop de changements en si peu de temps... Pourtant, je suis si heureuse d'être à leurs côtés et de les retrouver. Je sais qu'ils passeront par ici, alors merci, merci pour votre gentillesse spontanée et vos sourires qui sont souvent là pour me changer les idées. Il y a encore quelques mois, je ne pensais pas pouvoir continuer mon métier, et j'avais une image de moi bien écorchée. Aujourd'hui, j'envoie valser cette petite voix, et je découvre chaque jour en moi, des forces que je ne soupçonnais pas. Il y a encore quelques mois, les joues salées, mon amie m'a soufflée des mots qui m'ont apaisée. Elle avait raison. Et je sais aussi qu'elle passera par là, alors du fond de cœur, je la remercie. Aujourd'hui, c'est à moi de vous souffler ces quelques mots... ⤵️
 C'était une journée particulière aujourd'hui. Une journée pleine de lumière malgré quelques gouttes de pluie. Une de ces journées où l'on se couvre de trop, alors qu'il fait assez chaud. Comme si l'on redoutait encore le vent qui soufflait parfois bien fort. C'était une journée printanière, avec les enfants, leurs danses et leurs rires à faire valser l'hiver. Oui, je crois qu'aujourd'hui seulement, nous avons atterri avec les enfants... Nous avons pris le temps de bricoler, de décorer, de vider les derniers cartons, mais aussi et surtout, de danser, de rire, et de nous retrouver. Là. Tous les trois. Dans ce nouvel appartement après tant de chamboulement. Dans ce nouveau nid, où nous allons continuer de réinventer jour après jour notre vie, avec toujours autant d'amour. Là où dans les prochains mois, nous accueillerons larmes de joie, pleurs, rires aux éclats, et tant de premières fois. Là où certainement, les prochaines années s'inviteront avec mille progrès, doutes, projets et défis relevés. Là où il y aura une odeur de pain grillé, des petites marques au mur pour les mesures que vous ferez, j'en suis sûre, sur la pointes de vos pieds. Là où la pile de linge débordera parfois, et vos rires s'échapperont aux éclats. Là où j'essaierai de faire des bons petits plats, et des crêpes-télé quand je n'aurai pas d'idée. Là où il faudra se quitter, s'attendre, mais surtout se retouver. Là où nos mains se rejoindront, nos voix se mêleront, là où nous composerons avec cette nouvelle équation, j'en suis sûre, la plus jolie des partitions. Celle faite à l'unisson et avec vous, mes petits garçons. Oui, aujourd'hui était une journée printanière particulière. Une journée pleine de lumière, où l'on a atterri, ri, dansé sous la pluie et chassé l'hiver.