Instants volés

etoile-ciel

Parfois, comme ça, je marque un temps d’arrêt en les regardant. L’espace d’un instant, je m’arrête, un peu bête.

Je réalise ce temps qui file, qui défile, à toute vitesse, que rien n’arrête. Parfois, comme ça, je marque une pause, rien que pour observer, ou mieux apprécier. Je les laisse rigoler, jouer, chanter, crier, parler, manger, se câliner…. continuer.

Alors, de mon côté, j’essaie de capter, de contempler, ces petites choses que l’on ne voit plus, presque dont on se fout.

J’essaie de me gorger de ces petits riens qui font tout.

Sa fossette qui d’un coup apparaît, comme par magie, lorsqu’il sourit.

Ses yeux bleus, qui d’un coup se plissent, tellement il rit, avec lui.

J’essaie de retenir, l’espace d’un instant, ces petites choses que j’aime tant.

Ces petites choses que l’on oublie, ou que l’on ne voit pas, tant le temps file à tout-va.

faites-un-voeu

Parfois, comme ça, je marque une pause, rien que pour prendre ma dose, et mieux m’enivrer de ces instants volés.

Au détour d’un câlin, je retiens leurs parfums, et puis je me promets, de ne jamais oublier.

Au détour d’un fou rire, je retiens leurs éclats, et puis je me promets, de toujours y penser.

 

Parfois, comme ça, je marque une pause, devant ses progrès, un peu hébétée. Je le laisse parler, me raconter, sauter, manger, jouer, compter, mimer….continuer.

Alors, de mon côté, j’ai l’air d’une guimauve, remplie d’amour et de fierté.

Parfois, aussi, je le regarde dormir, apaisé, dans les bras de Morphée. Je découvre d’autres traits, son visage de bébé, qui a bien changé.

Alors, de mon côté, je vais me coucher, à mon tour apaisée.

 

Parfois, comme ça, je marque une pause, devant son regard, sa fossette et son teint hâlé. Je le laisse parler, de sa journée ou de nos projets, je le laisse s’afférer…. continuer.

Alors, de mon côté, j’ai le cœur regonflé, reboosté, rien qu’à le regarder.

IMG_3522

Souvent, en ce moment, je marque une pause, rien que pour profiter de ces petits coups de pieds. Je les laisse blablater, jouer, sauter… continuer.

Alors, de mon côté, de mon canapé, je suis un peu ailleurs, avec mon petit cœur, connectée.

Souvent, en ce moment, je marque un temps d’arrêt, en les regardant, tendrement.

Je capte tous ces petits instants volés, de bonheur, qu’ils soient petits ou grands.

Et puis, je réalise que notre bonheur, va s’agrandir, dans quelques temps.

 

 

Laissez un commentaire